PERDU DANS L'ESPACE: L'HISTOIRE DE L'HOMME SATELLITE

Si le nom de Bruce McCandless II ne vous est pas encore familier, il y a pourtant de grandes chances que vous l’ayez déjà vu en photo. En effet, il y a précisément 37 ans, l’astronaute entre dans l’histoire spatiale en devenant le premier homme à effectuer une sortie extravéhiculaire libre. Pour célébrer cette date anniversaire, le Journal De l’Espace vous propose de revenir sur l’histoire de cette photo emblématique qui a fait le tour du monde.

Si le nom de Bruce McCandless II ne vous est pas encore familier, il y a pourtant de grandes chances que vous l’ayez déjà vu en photo. En effet, il y a précisément 37 ans, l’astronaute entre dans l’histoire spatiale en devenant le premier homme à effectuer une sortie extravéhiculaire libre. Pour célébrer cette date anniversaire, le Journal De l’Espace vous propose de revenir sur l’histoire de cette photo emblématique qui a fait le tour du monde.

Qu'est-ce qu'une sortie extravéhiculaire?

En aérospatial, une sortie extravéhiculaire, aussi appelée EVA (pour Extra-Vehicular Activity en anglais) désigne toutes les activités effectuées par un astronaute à l’extérieur d’un vaisseau spatial, le plus souvent placé en orbite autour de la Terre. C’est par exemple le cas des opérations de maintenance de la Station Spatiale Internationale (ISS). 

Dans ce cas précis, les astronautes utilisent alors un câble pour être rattaché en permanence à la structure sur laquelle ils travaillent, évitant ainsi le risque de dérive dans l’espace.

Thomas Pesquet dans l'espace
L'astronaute français Thomas Pesquet se prend en "selfie" lors de sa sortie extravéhiculaire autour de l'ISS.
EVA sur la Lune
Le 20 juillet 1969, l'astronaute Edwin E. "Buzz" Aldrin Jr., pilote du module lunaire, est photographié pendant la sortie extravéhiculaire d'Apollo 11 à la surface de la Lune. Dans l'arrière-plan, on peut apercevoir le module lunaire surnommé "Eagle". L'astronaute Neil Armstrong, commandant de la mission, a pris cette photo avec une caméra de surface lunaire de 70 mm. ©NASA/Neil Armstrong

Les premières sorties dans l'espace

Pour rappel, le terme de sortie extravéhiculaire a aussi été utilisé lors des missions Apollo, lorsque des millions de téléspectateurs suivent en direct la sortie de Neil Armstrong et Buzz Aldrin à la surface de la Lune! Malgré l’exploit accompli par les deux astronautes américains le 21 juillet 1969, c’est pourtant un cosmonaute soviétique qui s’est aventuré pour la première fois  dans le vide spatial. En effet, le 18 mars 1965,  Alexeï Leonov quitte sa capsule pendant près de 12 minutes, équipé d’une réserve d’oxygène et relié à sa capsule par un filin de 15 mètres de long.

Modèle 3D du MMU
Modèle 3D du MMU. Source: https://free3d.com/ ©3d_molier International

Le MMU: un "jetpack spatial"

Vingt ans après la mission Voskhod 2, l’astronaute Bruce McCandless devient donc le premier astronaute à réaliser une sortie EVA sans aucune attache pour le relier à son vaisseau spatial. En effet, lors de la mission STS-41B (STS: Space Transportation System, désigne ici la navette spatiale américaine), l’astronaute quitte le vaisseau Challenger équipé du MMU, le Manned Maneuvering Unit (Unité Manoeuvrable Habitée). 

Développé par la NASA, le MMU est un module de propulsion qui s’équipe comme un sac à dos à l’arrière d’une combinaison spatiale. Contrôlé par deux petits joysticks, le scaphandre spatial de 150 kilogrammes utilise 24 tuyères éjectant de l’azote sous pression pour permettre à l’astronaute de se déplacer de manière autonome. Initialement développé lors des missions Skylab dans les années 1970, l’astronaute Bruce McCandless sera le premier à le tester en conditions réelles.

Bruce McCandless II
Bruce McCandless II photographié en 1958. ©US Navy

Bruce McCandless: ancien pilote de chasse

Fils et petit-fils de deux vétérans de guerre, Bruce est né le 8 juin 1937 à Boston, dans le Massachusetts, et fait des études scientifiques avant de devenir pilote de chasse en 1960. Aux commandes de nombreux avions, Bruce devient instructeur, participe au blocus de Cuba, et accumule plus de 5000 heures de vol notamment à bord du porte-avions Forrestal et sur l’USS Enterprise, le tout premier porte-avions nucléaire. 

Malgré son manque d’expérience en tant que pilote d’essai, McCandless intègre finalement la NASA en avril 1966, à l’âge de 28 ans seulement, recruté comme astronaute-scientifique grâce à son cursus universitaire.

Bruce McCandless II
Bruce McCandless II photographié en 1958. ©US Navy

Bruce McCandless: une jeune recrue de la NASA

Trois ans après avoir rejoint les rangs de l’agence spatiale américaine, Bruce McCandless devient officier de communication, surnommé “CAPCOM” (pour Communication avec la Capsule). Depuis la salle de contrôle du Johnson Space Center, à Houston, Bruce accompagne de sa voix les astronautes Neil Armstrong et Buzz Aldrin lors de leurs sorties extra-véhiculaires sur la surface de la Lune.

Suite à cette affectation, il a de nouveau servi comme CAPCOM durant le programme Skylab. L’immense atelier orbital de la station mise en orbite en 1973 servira d’ailleurs à tester le premier prototype du fameux fauteuil de l’espace dans lequel  McCandless se retrouvera 10 ans plus tard, orbitant seul à 350 kilomètres au-dessus de la Terre.

 

Bruce McCandless II
Le Capcom Bruce McCandless à son poste dans la salle de contrôle pendant la mission Apollo 11. Extrait d'un film (16mm) tourné par Colin Mackellar.
Capcom Bruce McCandless
Bruce McCandless II, deuxième en partant de la gauche, photographié dans la salle des opérations du centre de contrôle Johnson Space Center, à Houston, au Texas. La photo est prise durant la mission Skylab 4, le 23 novembre 1973. ©NASA
Décollage de la mission STS 41-B, direction l'espace!
Décollage de la mission STS 41-B emportant à son bord l'astronaute Bruce McCandless pour son premier vol orbital. ©NASA

Un baptême de l'espace tardif

En effet, le 3 février 1984, Bruce McCandless décolle enfin à bord de la navette spatiale américaine, 18 ans après avoir rejoint le rangs de la NASA. C’est lors de la mission STS-41B que l’astronaute américain peut enfin vivre l’expérience enivrante de l’impesanteur

Alors âgé de 46 ans, l’attente valait bien le coup puisqu’il effectue alors sa sortie équipé du MMU, et devient ainsi le premier “homme-satellite” en orbite autour de la Terre. L’équipage resté à bord de la navette immortalise ce moment. 

Bruce flotte dans l’espace, comme suspendu dans le vide, et semble à la fois tout puissant et si fragile face à l’immensité bleue de la Terre qui défile sous ses pieds.

312 heures dans l'espace

Quatre ans plus tard, l’astronaute participe à la mission STS-31 à bord de la navette Discovery pour déployer le télescope Hubble. A son retour de mission, Bruce McCandless met fin à sa carrière militaire et quitte la NASA après 312 heures passées en orbite

 Il continue de travailler en tant que consultant technique dans l’aérospatial, notamment pour conseiller la NASA dans le domaine des sorties extravéhiculaires.

Déploiement du télescope Hubble dans l'espace
Le 25 avril 1990, le bras robotique de la navette Discovery place en orbite le télescope Hubble. Parmi l'équipage, Bruce McCandless II effetue son second est dernier vol dans l'espace. ©NASA
Décollage de la mission STS 31
Lancement de la mission STS 31, la 35ème mission de la navette spatiale américaine, dont l'objectif principal sera de mettre en orbite le télescope Hubble. Avec cette seconde mission, l'astronaute Bruce McCandless accumulera 312 heures de vol en orbite terrestre. ©NASA
"Quand nous regardons la Terre depuis l’espace, on ne voit vraiment pas les divisions politiques, et on se demande, pourquoi nous - nous tous qui sommes sur le "vaisseau spatial Terre" - pourquoi nous ne pouvons pas apprendre à travailler ensemble et à nous entendre?"
Bruce McCandless II
Ancien astronaute de la NASA
Bruce McCandless II dans l'espace
L'astronaute Bruce McCandless, suspendu au-dessus de l'immensité du vide spatial. ©NASA
"Cette photo est vraiment devenue emblématique du programme spatial et d'une certaine manière, elle semble représenter l'incarnation du désir de l'humanité de se libérer de la gravité pour pouvoir voler dans le cosmos."
Bruce McCandless II
Ancien astronaute de la NASA

Le SAFER, système de secours pour les sorties dans l'espace

Grâce aux travaux de Bruce McCandless, la NASA a développé le module d’Aide Simplifiée pour les Sorties Extravéhiculaires. Surnommé SAFER (« Aide Simplifiée pour Sortie Extravéhiculaire »),  ce dispositif de propulsion similaire au MMU est testé en 1994, avant d’être intégré à l’ensemble des combinaisons spatiales de l’ISS pour servir de système de secours. 

Le 21 décembre 2017, Bruce McCandless II s’éteint à l’âge de 80 ans, laissant derrière lui sa femme Ellen Shields McCandless, deux enfants et deux petits enfants.

 

Pierre-Henri Le Besnerais

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Dorian

Bravo pour l’article, très bien rédigé, on s’y croirait !