Ajoutez votre titre ici

QUATRE TONNES
DE CARGO
POUR L'ISS

Après l’envol de la mission Crew-1 mi-novembre, vous avez peut-être suivi dimanche dernier le lancement de SpaceX, une mission de réapprovisionnement commercial de l’ISS qui a décollé avec succès depuis la base de Cap Canaveral en Floride, emportant avec elle près de 3 tonnes d’expériences scientifiques et un nouveau sas spatial pour la station spatiale internationale!

0
Lancements pour Falcon 9

Pour son 24ème lancement de l’année, SpaceX a utilisé un booster ayant déjà volé trois fois, et la mission de ravitaillement a marqué le vol inaugural du vaisseau Cargo Dragon 2, une version améliorée du Crew Dragon, modifiée pour maximiser l’espace disponible pour le transport de fret. 

Pour rappel, la capsule qui a été le premier véhicule commercial a s’arrimer à l’ISS est aujourd’hui le seul véhicule cargo capable de ramener un chargement sur Terre depuis la station spatiale.

Fusée Falcon 9 au décollage
La version améliorée du vaisseau spatial Cargo Dragon de SpaceX, Dragon 2, est vue au sommet d'une fusée Falcon 9 le 2 décembre 2020
Photo de la version améliorée du vaisseau cargo Dragon 2 de SpaceX

20% d'espace supplémentaire

Cette version améliorée du Dragon pourra être utilisée 5 fois, et les ingénieurs ont libéré 20% d’espace supplémentaire, notamment en retirant certains éléments comme les sièges, les écrans de contrôles ou encore les moteurs Draco du système de secours de la capsule. 

Grâce à ces aménagements, Dragon 2 assure pour la NASA un ravitaillement efficace de la station spatiale internationale, permet d’amener des études scientifiques cruciales dont les résultats pourront être analysés sur Terre quelques heures après l’amerrissage de la capsule dans l’océan Atlantique.

Les tissue chips sont des organes miniaturisés
0
Expériences embarquées

En effet, la mission de ravitaillement a emporté dimanche plus de 250 expériences, dont plusieurs projets sont financés par le National Health Institute, l’équivalent américain de notre ministère de la santé, à l’image des “tissue chips”, une biotechnologie qui utilise des puces transparentes de la taille d’une carte SIM pour y cultiver des cellules humaines, et dont la structure permet de simuler les fonctions biomécaniques des tissus humains.

Mieux comprendre les maladies grâce à l'espace

Suite aux résultats encourageants obtenus l’année dernière, les chercheurs ont décidé de renvoyer un deuxième lot de ces organes miniaturisés, pour cette fois-ci évaluer l’impact de la microgravité sur la survie, le métabolisme et le fonctionnement de cellules cérébrales. 

A terme cette nouvelle technologie devrait accélérer la recherche médicale et permettre de mieux comprendre les maladies afin de développer de nouveaux traitements pour soigner certaines pathologies sur Terre ou dans l’espace.

Semis de tomates
Semis de plants de tomates

Des tomates en orbite

Toujours dans le domaine médical, l’entreprise pharmaceutique Bristol Myers Squibb a quant à elle lancé une étude portant sur la cristallisation de protéines artificielles, des anticorps créés en laboratoire, et dont les résultats pourraient améliorer la formulation de futurs médicaments pour aider les chercheurs à combattre certains cancers. 

Enfin, le cargo transportait aussi des graines de tomates dans le cadre du programme éducatif « Tomatosphère », pour permettre à des écoliers américains de comparer la vitesse de germination des semences plantées sur Terre avec celles cultivées en impesanteur dans la station spatiale internationale.

Des tomates en orbite

Avec toutes ces expériences, le chargement du véhicule cargo de SpaceX apporte donc aux sept astronautes présents à bord de la station spatiale de quoi s’occuper! Pour rappel, la colocation spatiale s’est agrandie depuis l’arrivée de la mission Crew-1 en novembre, et l’ISS héberge actuellement sept personnes: 2 cosmonautes de l’agence russe Roscosmos, 4 astronautes de la NASA et 1 astronaute japonais de la JAXA. 

Vu de l’espace, les places de parking se font donc rares à 400 kilomètres d’altitude, puisqu’il n’y a pas moins de six véhicules différents arrimés à la station, dont le cargo Cygnus-14 de l’entreprise Northrop Grumman et deux capsules de SpaceX, une grande première qui marque l’importance que prend la commercialisation de l’espace.

2-dragons-iss_orig
Configuration de l'ISS avec six véhicules arrimés
Lancement de cubesats depuis l'ISS

Un nouveau sas pour l'ISS

Avec toute cette activité autour de la station, le sas Bishop livré lundi ne sera donc pas de trop pour aider les scientifiques dans leur travail. Conçue par l’entreprise Nanoracks, Thales Alenia Space et Boeing, cette nouvelle écoutille viendra s’ajouter au module américain Tranquility pour transférer des charges utiles entre les laboratoires pressurisés et l’extérieur de la station, ou comme on l’a vu mardi dernier, pour mettre en orbite des nanosatellites

Si vous voulez en apprendre davantage sur l’ISS, nous ajouterons prochainement un « grand dossier » dont le sujet portera sur l’histoire des stations spatiales!

Pour ne rien manquer de l’actualité spatiale, rejoignez-nous sur YouTube et sur Instagram où vous attendent des stories inédites (Tous les lancements, SpaceX, Mars 2020, CNSA, l’ISS…) et son « calendrier spatial » qui revient sur les dates marquantes de l’histoire de la conquête spatiale!

5 5 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
8 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Frédéric Laroche-Mouton

Bonjour Quentin, mise à part ta vidéo existante sur l’histoire des stations spatiales, un article sur l’ISS, les installations par modules, la vie à bord, qui fait quoi, les véhicules en attentent, il nous faudrait même maintenant un plan détaillé de la station, extérieur intérieur. Il me semble que tu as du faire une vidéo complète sur les futurs agrandissement ? Bien ton site, il va grandir c’est du tout frais 👍

Frédéric Laroche-Mouton

Je viens de trouver cette vidéo, ISS tour, elle semble parfaite pour une explication intérieur de l’ISS. Crois tu qu’elle serait exploitable (droit) et avec une traduction vocal en Français sur l’image. Pour accompagner ton site !!
https://www.youtube.com/watch?v=QvTmdIhYnes

[…] patienter encore un peu avant de pouvoir voir le Dream Chaser rejoindre dans l’espace la capsule Dragon de SpaceX et le vaisseau cargo Cygnus de Grumman, puisque le premier modèle est encore en cours […]

[…] en orbite autour de la Terre. C’est par exemple le cas des opérations de maintenance de la Station Spatiale Internationale […]

[…] Pour la première fois depuis 2009, l’ISS accueillera des touristes d’ici 2022. En effet, il y a deux semaines, une autre mission historique a été annoncée! Surnommée Ax-1, elle permettra à une équipe d’astronautes amateurs de réaliser des expériences médicales en microgravité lors d’un séjour de 10 jours à bord de l’ISS.  […]

[…] au contraire, selon son CEO, Neutron pourrait d’ailleurs servir un jour au ravitaillement de la Station Spatiale Internationale, un atout de plus qui confirme les ambitions de Peter Beck face au géant […]

[…] son séjour de six mois à bord de l’ISS, Thomas Pesquet travaille en tant qu’ingénieur de vol de la mission Proxima. L’ancien pilote […]

[…] fait un tour complet de la Terre toutes les 90 minutes. En 24 heures, les astronautes de l’ISS voient donc le soleil se lever et se coucher 16 fois, un phénomène qui perturbe leur horloge […]