Tourisme spatial: SpaceX frappe le premier

Voyageant à près de huit kilomètres par seconde autour de la Terre, la station spatiale internationale (ISS) compte parmi les réalisations les plus impressionnantes de l’humanité. Vingt ans après sa mise en service, le laboratoire orbital international recevra bientôt un équipage d’un nouveau genre. Pour la première fois, une mission entièrement privée sera envoyée en orbite basse par la Space Exploration Technologies Corp (SpaceX).

Voyageant à près de huit kilomètres par seconde autour de la Terre, la station spatiale internationale (ISS) compte parmi les réalisations les plus impressionnantes de l’humanité. Vingt ans après sa mise en service, le laboratoire orbital international recevra bientôt un équipage d’un nouveau genre. Pour la première fois, une mission entièrement privée sera envoyée en orbite basse par la Space Exploration Technologies Corp (SpaceX).

Inspiration4: un équipage privé en orbite basse

Dimanche dernier, une publicité inhabituelle a été diffusée sur les écrans pendant la mi-temps de la finale du Super Bowl américain, en Floride. Sur fond de gros plans sur les combinaisons futuristes de SpaceX, la vidéo de 30 secondes annonce le lancement prochain de la première mission spatiale entièrement privée. Le projet, nommé Inspiration4, sera piloté par Jared Isaacman, le fondateur et PDG de la société Shift4 Payments.

Jared Isaacman
Portrait de l'homme d'affaires Jared Isaacman. Le pilote américain a annoncé financer SpaceX Inspiration4 la première mission entièrement civile dans l'espace à bord d'un vaisseau spatial Dragon lancé par un lanceur Falcon 9. Il commandera lui-même la mission, accompagné de trois autres passagers encore à définir. ©Tim Pannell/The Forbes Collection

Une mission caritative affrétée par SpaceX

Le businessman a imaginé cette initiative pour soutenir le St. Jude Children’s Research Hospital dont le centre de recherche pédiatrique basé à Memphis travaille à la lutte contre les cancers infantiles. Grâce à cette mission spatiale caritative, l’homme d’affaires doit inviter trois autres chanceux pour séjourner dans l’espace à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX, avant de rentrer sur Terre deux à quatre jours plus tard.

Crew Dragon en cours d'amarrage à la Station spatiale internationale
Le Crew Dragon (ou SpaceX Dragon 2) est un véhicule spatial développé par la société SpaceX pour le compte de l'agence spatiale américaine, la NASA, qui assure depuis 2020 la relève des équipages de la Station spatiale internationale. Le vaisseau est capable de transporter un équipage de quatre astronautes en orbite basse. ©NASA/SpaceX
L'équipage privé d'Axiom
Portrait des quatre hommes qui composeront l'équipage de la mission Ax-1. De gauche à droite: le commandant de mission Michael López-Alegría, Larry Connor, Mark Pathy, et Eytan Stibbe. ©Axiom Space

SpaceX amènera les premiers touristes sur l'ISS depuis 2009

Pour la première fois depuis 2009, l’ISS accueillera des touristes d’ici 2022. En effet, il y a deux semaines, une autre mission historique a été annoncée! Surnommée Ax-1, elle permettra à une équipe d’astronautes amateurs de réaliser des expériences médicales en microgravité lors d’un séjour de 10 jours à bord de l’ISS. 

L’équipage privé sera composé de l’ancien astronaute Michael Lòpez-Alegría, rejoint par trois passagers: l’entrepreneur immobilier Larry Connor, l’investisseur Mark Pathy et l’ancien pilote Eytan Stibbe. À 55 millions de dollars le billet, les quatre hommes décolleront à bord de la capsule SpaceX Crew Dragon, affrétée par la société Axiom Space Inc. (Axiom).

L'équipage privé d'Axiom
Portrait des quatre hommes qui composeront l'équipage de la mission Ax-1. De gauche à droite: le commandant de mission Michael López-Alegría, Larry Connor, Mark Pathy, et Eytan Stibbe. ©Axiom Space
La station d'Axiom Space
Image d'animation montrant les premiers modules de la station commerciale d'Axiom amarrés à la Station Spatiale Internationale. ©Axiom Space
Axiom Space Station
Image 3D de la station spatiale privée "greffée" à l'ISS. ©Axiom Space

Axiom construira le premier “hôtel de l’espace”

Selon le PDG d’Axiom Michael Suffredini, la mission Ax-1 est loin d’être la dernière à envoyer des touristes dans l’espace. En effet, le constructeur aérospatial a annoncé en décembre dernier un partenariat avec la mairie de Houston pour lancer la production de la première station spatiale commerciale au monde.

À la demande d’Axiom, le créateur Philippe Starck a déjà imaginé l’intérieur du module d’habitation du futur hôtel spatial. La cabine a été pensée à l’image d’un nid dont les matériaux et des couleurs sont issus d’un « univers fœtal ». Pour habiller les grands hublots, les murs seront parsemés de centaines de petites ampoules LEDs aux couleurs évolutives.

Une station embryonnaire greffée à l'ISS

Pour construire sa station, une usine d’Axiom s’installera au cœur du futur port spatial de la ville texane, où le premier module de son «hôtel spatial» doit être assemblé avant de s’amarrer à l’ISS d’ici quatre ans.
Pour rappel, Axiom prévoit d’envoyer trois segments supplémentaires en orbite pour créer une station spatiale complètement autonome, permettant ainsi de se détacher de l’ISS le jour où la station internationale sera mise hors service.

La station d'Axiom Space achevée
Axiom Space prévoit de construire sa propre station spatiale. Dans un premier temps, les modules viendront s'ajouter à l'ISS, avant d'être détachés de celle-ci pour devenir la première station spatiale commerciale lorsque l'ISS sera forcée de prendre sa retraite. ©Axiom Space

Après la Crew Dragon, le Starship?

Grâce à la fusée Falcon 9 et à la capsule réutilisable Crew Dragon, l’entreprise d’Elon Musk continue donc d’innover dans le secteur des vols spatiaux privés. SpaceX a d’ailleurs de nouveau fait la une des médias récemment, après un second vol test du prototype Starship. Une fois assemblé à son booster Super Heavy, le second étage imaginé pour coloniser Mars pourrait élever le tourisme spatial à un autre niveau. 

Le prototype Starship SN9
Le prototype du Starship, le second étage de la future fusée de SpaceX, photographié pendant des tests sur le site d'assemblage de Boca Chica au Texas. ©SpaceX
Image d'animation du projet #dearmoon
Le projet DearMoon est un projet de tourisme spatial et un concept artistique conçu et financé par le milliardaire japonais Yusaku Maezawa. Le vol spatial privé doit permettre à plusieurs artistes le survol de la Lune à bord du vaisseau Starship construit par Elon Musk et SpaceX. Le projet a été dévoilé en septembre 2018, et le vol ne devrait pas avoir lieu avant 2023. ©SpaceX

SpaceX vise la Lune

En effet, le japonais Yusaku Maezawa a déjà réservé un billet aller-retour pour survoler la lune à bord du Starship. Le milliardaire doit inviter au moins six autres passagers pour un projet artistique surnommé le #dearmoon project. Par ailleurs, SpaceX travaille également avec la NASA sur un film d’action de 200 millions de dollars de budget qui prévoit d’envoyer l’acteur Tom Cruise à bord de l’ISS pour y tourner une partie du long-métrage en micro pesanteur.

Image d'animation du projet #dearmoon
Le projet DearMoon est un projet de tourisme spatial et un concept artistique conçu et financé par le milliardaire japonais Yusaku Maezawa. Le vol spatial privé doit permettre à plusieurs artistes le survol de la Lune à bord du vaisseau Starship construit par Elon Musk et SpaceX. Le projet a été dévoilé en septembre 2018, et le vol ne devrait pas avoir lieu avant 2023. ©SpaceX
"Ce que je souhaite, c'est montrer aux habitants de la Terre à quel point notre planète est belle en emmenant des artistes là-haut, pour qu'ils puissent transmettre cette beauté au monde."
Yusaku Maezawa
Yusaku Maezawa
Entrepreneur et collectionneur d'art japonais
Elon Musk et Yusaku Maezawa
Yusaku Maezawa pose avec Elon Musk, le CEO de SpaceX ©Twitter/Yusaku Maezawa
SpaceShipTwo
Le vaisseau SpaceShipTwo de Virgin Galactic se sépare de son avion porteur, le VMS Eve, lors de son deuxième vol test au-dessus du Nouveau-Mexique, le 25 juin 2020. Six avions de ce type doivent être construits pour transporter des passagers fortunés (prix du billet: 200.000$) pour un bref vol suborbital de deux heures. ©Virgin Galactic

SpaceX devance la concurrence des vols suborbitaux

À ce jour, seuls huit civils ont payé le prix fort pour vivre le frisson de l’impesanteur et observer notre planète bleue depuis l’espace. Malgré le développement récent des vols suborbitaux menés par Virgin Galactic et Blue Origin, SpaceX semble être en avance sur ses concurrents, notamment grâce à leur longue expérience dans les technologies de réutilisation spatiales.

Si le planning de la mission Inspiration4 se déroule selon le planning annoncé, grâce à SpaceX le tourisme spatial pourrait devenir une réalité plus tôt que prévu.

 

Pierre-Henri Le Besnerais

SpaceShipTwo
Le vaisseau SpaceShipTwo de Virgin Galactic se sépare de son avion porteur, le VMS Eve, lors de son deuxième vol test au-dessus du Nouveau-Mexique, le 25 juin 2020. Six avions de ce type doivent être construits pour transporter des passagers fortunés (prix du billet: 200.000$) pour un bref vol suborbital de deux heures. ©Virgin Galactic
4.8 6 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments

[…] qui orbite actuellement autour de la Terre depuis son arrivée sur l’ISS à bord du vaisseau Crew Dragon de SpaceX dont je vous parlais dans le Journal de l’Espace #59. Parmi les trois autres […]

[…] La coiffe en question mesure 4,5 mètres de largeur et la fusée Neutron fera pas moins de 40 mètres de hauteur, soit plus du double de sa petite sœur Electron. D’après Peter Beck, la plupart des constellations sont composées de satellites de cinq à onze satellites pesant entre 500 et 700 kilogrammes chacun. Propulsée comme sa petite soeur Electron par un mélange d’oxygène liquide et de kérosène, Neutron pourra envoyer jusqu’à huit tonnes en orbite basse et sera donc un candidat idéal pour le marché des constellations de satellites en pleine croissance, à l’image du réseau Starlink déployé par SpaceX. […]

[…] une cadence de tir impressionnante avec plus de 50 lancements annuels.Face à la concurrence de SpaceX, la startup allemande se compare au « Über Premium » du transport spatial, mais prévoit de se […]

[…] Pesquet décollera cette fois-ci depuis le sol américain à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX. Propulsé au sommet d’une fusée Falcon 9, l’astronaute français prendra place à bord […]

[…] parvenir à cet objectif ambitieux, SpaceX suit une méthode itérative en produisant à la chaîne de nombreux prototypes destinés à […]

[…] de poussée nécessaires à arracher de son pas de tir le vaisseau de 120 mètres de haut, SpaceX a construit un moteur unique au monde: le Raptor. En effet, c’est aujourd’hui le seul moteur […]