STARBASE:
pourquoi SpaceX va construire une ville?

Starbase: voilà huit lettres qui font sensation depuis le 15 mai dernier. Avec l’installation d’une enseigne lumineuse à l’entrée du site de Boca Chica, le projet de ville spatiale d’Elon Musk semble soudain prendre forme. Cette “cité des étoiles” pourrait être une première étape avant de réaliser son rêve: coloniser Mars. Que sait-on du projet et à quoi pourrait ressembler la ville dans un futur proche?

Pas le temps de lire? Profitez de cet article du Journal De l’Espace en version audio !

Les débuts du chantier

Boca Chica
Photo aérienne du site de Boca Chica prise au tout début du chantier, en janvier 2019. Crédits: Twitter/RGVaerialphotos

Pour rappel, le CEO de l’entreprise Tesla a révélé en 2016 vouloir coloniser Mars grâce à un vaisseau spatial en cours de développement: le Starship. Selon Elon Musk, le booster BN3 et le Starship SN20 pourraient tenter un premier vol orbital en juillet. A terme, le premier étage et le booster du lanceur super-lourd seront entièrement réutilisables. 

Pour parvenir à cette prouesse technologique, une usine d’assemblage et un pas de tir ont été construits près du village de Boca Chica, sur la côte Atlantique. Pourquoi Elon Musk est-il allé installer son nouveau port spatial si loin du quartier général Californien?

Boca Chica
Photo aérienne du site de Boca Chica prise au tout début du chantier, en janvier 2019. Crédits: Twitter/RGVaerialphotos
La Starbase
Il y deux semaines, les employés de SpaceX installaient une enseigne lumineuse devant le site de production du Starship d'Elon Musk. Crédits: Twitter/CosmicPerspectives
Vue aérienne de Boca Chica
Photo aérienne de la trentaine de maisons qui composent le village de Boca Chica (prise en juin 2020). On y distingue la centrale solaire construite par SpaceX. Crédits: Twitter/RGVAerialPhotos
Le Starship sur Deimos
Rendu 3D du starship attendant son décollage sur la plateforme Deimos. Ces pas de tirs flottants pourraient éviter les nuisances liées aux lancements. Crédits: Twitter/@Kendall_Dirks

Pourquoi SpaceX est allé s'installer à Boca Chica?

Vue aérienne de Boca Chica
Photo aérienne de la trentaine de maisons qui composent le village de Boca Chica (prise en juin 2020). On y distingue la centrale solaire construite par SpaceX. Crédits: Twitter/RGVAerialPhotos

Tout d’abord, malgré le peu d’infrastructures en place et le manque d’ouvriers qualifiés, le petit village de 35 maisons offrait de nombreux terrains disponibles et bon marché. Ensuite, SpaceX devait pouvoir s’installer dans une zone facilement évacuable pour envisager les tests du Starship en toute sécurité. Enfin, la zone relativement proche de l’équateur se prête bien aux lancements orbitaux et bénéficie d’un accès privilégié au port de Brownsville. Ce détail compte lorsque que l’on sait qu’Elon Musk a acheté Phobos et Deimos, deux plateformes pétrolières qui seront aménagées en pas de tir flottant pour le Starship.

Phobos et Deimos
SpaceX a acquis deux anciennes plateformes de forage pétrolier pour s'en servir comme ports spatiaux flottants. Nommés Phobos et Deimos (le nom des deux lunes de Mars), ils subissent actuellement des modifications pour permettre les futures opérations de lancement du vaisseau Starship. ©NASA Space Flight - Jack Beyer
Le Starship sur Deimos
Rendu 3D du starship attendant son décollage sur la plateforme Deimos. Ces pas de tirs flottants pourraient éviter les nuisances liées aux lancements. Crédits: Twitter/@Kendall_Dirks

Un vol orbital en 2021?

La tour du Starship
La tour de lancement du Starship en cours de construction (photo prise le 28 mai 2021). Une fois terminée, la structure sera coiffée d'une grue permettant l'assemblage du Starship au booster Super Heavy. Crédits: NASASpaceFlight / BocaChicaGal

Depuis 2020, pas moins d’une quinzaine de prototypes ont été construits dans le cadre du développement du Starship. Suite à l’atterrissage réussi du SN15, SpaceX semble mettre en pause son programme de tests suborbitaux pour concentrer ses efforts sur le chantier du pas de tir. L’objectif: tenter un premier vol orbital dès cet été.

C’est donc une course contre la montre qui commence sur la chantier de la future Starbase où plusieurs structures essentielles doivent être terminées au plus vite. Parmi les travaux à finir, on trouve notamment une nouvelle ferme à ergols capable de stocker le carburant nécessaire à deux lancements consécutifs du Starship, une table de tir orbitale ainsi qu’une tour d’assemblage de 150 mètres de hauteur pour assembler le second étage à son booster Super heavy.

La tour du Starship
La tour de lancement du Starship en cours de construction (photo prise le 28 mai 2021). Une fois terminée, la structure sera coiffée d'une grue permettant l'assemblage du Starship au booster Super Heavy. Crédits: NASASpaceFlight / BocaChicaGal
Tour de lancement du Starship
Rendu 3D de la future tour de lancement et d'assemblage du Starship. Pour rappel, le vaisseau mesurera un total de 120 mètres de hauteur. Crédits: Twitter/alex_adedge
Tour de lancement du Starship
Rendu 3D de la future tour de lancement et d'assemblage du Starship. Pour rappel, le vaisseau mesurera un total de 120 mètres de hauteur. Crédits: Twitter/alex_adedge
Plan de la Starbase
Proposition d'extension du site de lancement de Boca Chica superposée à une photo aérienne du site. Crédits: Twitter/RGVAerialPhotos

Une extension du port spatial?

En mars dernier, les autorités locales ont rendu public les plans d’un ambitieux projet d’amélioration du port spatial de Boca Chica. En plus du pas de tir orbital déjà en cours de construction, SpaceX souhaite ajouter une deuxième tour de lancement accompagnée de sa ferme à ergols et d’une piste d’atterrissage supplémentaire. 

Parmi les extensions proposées figurent aussi des travaux de terrassement pour créer deux réserves d’eau de pluie et un grand parking pour les employés. Enfin, un stand pourrait être construit à l’entrée du site pour y placer le Starhopper et le SN15, deux prototypes iconiques du programme de développement du Starship!

Plan de la Starbase
Proposition d'extension du site de lancement de Boca Chica superposée à une photo aérienne du site. Crédits: Twitter/RGVAerialPhotos
Assemblage du Starship
Détails des tentes d'assemblage des prototypes du Starship. Crédits: Twitter/RGVAerialPhotos
Site de lancement du Starship
Vue aérienne du pas de tir suborbital (à gauche) et du pas de tir orbital en construction (à droite). Sur la photo, la tour de lancement a été rajoutée sous photoshop pour montrer sa hauteur finale une fois que ses huit segments seront assemblés. Crédits: Twitter/RGVAerialPhotos

Starbase: jusqu'à trois vols de Starship par jour

Production du Starship
Vue d'ensemble du site de production du Starship. Crédit: Twitter/RGVAerialPhotos

Le 2 mars 2021, Elon Musk annonçait sur son compte twitter la création de la ville de Starbase, ajoutant une phrase au ton énigmatique laissant entendre que le projet prépare les futurs voyages vers Mars. En effet, pour coloniser la planète rouge, le multimilliardaire souhaite voir son vaisseau interplanétaire décoller jusqu’à trois fois par jour. Pour atteindre une telle cadence de lancement, l’homme d’affaires de 49 ans veut construire une usine capable d’assembler huit Starships par mois, soit une centaine d’exemplaires par an.

Site de lancement du Starship
Vue aérienne du pas de tir suborbital (à gauche) et du pas de tir orbital en construction (à droite). Sur la photo, la tour de lancement a été rajoutée sous photoshop pour montrer sa hauteur finale une fois que ses huit segments seront assemblés. Crédits: Twitter/RGVAerialPhotos
Production du Starship
Vue d'ensemble du site de production du Starship. Crédit: Twitter/RGVAerialPhotos

Comment construire le Starship à la chaîne?

Tesla Giga Factory 1
La Tesla Giga Nevada (ou Gigafactory 1) est une usine de fabrication de batteries lithium-ion de 53 hectares, construite par l'entreprise Tesla dans l'État du Nevada, aux États-Unis. Une usine similaire est en cours de construction dans l'état du Texas. Crédits: Wikipedia/Smnt

Pour fabriquer sa flotte de vaisseaux interplanétaires, l’actuel site d’assemblage des prototypes du Starship pourrait être remplacé par une véritable usine similaire au projet des Gigafactory de tesla. Fin 2018, cette usine géante installée dans le Nevada devait employer plus de 7500 personnes pour produire 500 000 batteries par an. 

Pour accueillir les employés et construire à la chaîne la fusée de 120 mètres de hauteur, SpaceX se lancerait donc dans un premier temps dans la construction d’une véritable ville: maisons, écoles, commerces, restaurants… Selon Elon Musk, la Starbase occupera une surface bien plus vaste que l’actuel village de Boca Chica et sera équipée de toutes les infrastructures pour accueillir plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’habitants.

Caravanes de SpaceX
Photo du camping de SpaceX situé à l'ouest de Boca Chica. Pour le moment, la plupart des employés qui travaillent sur le site de production du Starship vivent dans ce genre de caravanes. Crédits: Eli Durst
Tesla Giga Factory 1
La Tesla Giga Nevada (ou Gigafactory 1) est une usine de fabrication de batteries lithium-ion de 53 hectares, construite par l'entreprise Tesla dans l'État du Nevada, aux États-Unis. Une usine similaire est en cours de construction dans l'état du Texas. Crédits: Wikipedia/Smnt
Caravanes de SpaceX
Photo du camping de SpaceX situé à l'ouest de Boca Chica. Pour le moment, la plupart des employés qui travaillent sur le site de production du Starship vivent dans ce genre de caravanes. Crédits: Eli Durst
Les habitants de Boca Chica résistent
Certains habitants comme Jim et Nancy refusent de partir de Boca Chica. Ils seraient au nombre de sept aujourd'hui à refuser les offres de SpaceX qui tente de racheter l'intégralité du village pour construire sa Starbase. Crédits: Phil Kline/Wall Street Journal
Les débris du SN11
En explosant en plein vol, le Starship SN11 a laissé derrière lui une pluie de débris. Crédits: Gene Blevins/Reuters
Explosion du SN9
Le 3 février 2021, le Starship SN9 explose au sol sur le site de Boca Chica. Certains experts s'inquiètent de l'impact des vols répétés sur la faune et la flore du parc naturel voisin. Crédits: Gene Blevins/Reuters

Starbase: pour le meilleur et pour le pire?

Les habitants de Boca Chica résistent
Certains habitants comme Jim et Nancy refusent de partir de Boca Chica. Ils seraient au nombre de sept aujourd'hui à refuser les offres de SpaceX qui tente de racheter l'intégralité du village pour construire sa Starbase. Crédits: Phil Kline/Wall Street Journal

La route est encore longue avant de voir la Starbase devenir officiellement une ville à part. En plus des nombreuses étapes légales à franchir, SpaceX devra d’abord obtenir le soutien des habitants de la région. Depuis que le constructeur spatial s’est installé à Boca Chica, une partie de la communauté locale dénonce l’impact des lancements sur la faune et la flore de la réserve naturelle voisine. Suite à l’explosion en vol du SN11, de nouvelles voix se sont élevées contre le projet. 

Malgré ces critiques, le destin de Boca Chica semble déjà inévitablement lié à SpaceX, pour le meilleur et pour le pire. Fin mars, Elon Musk a donné 30 millions de dollars de dons aux autorités locales pour soutenir l’économie locale et financer les écoles de la région..

Pierre-Henri Le Besnerais

4.2 10 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
3 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Camille

Probablement aussi que d’être sur un littoral orienté vers l’est était le plus important pour des sites de lancement ; la Californie c’est l’inverse.
[Blague] Et peut-être aussi qu’à terme il veut créer un micro-état adossé au Mexique pour se débarrasser des lois !

Didier

Je soutiens l’idée de ces podcasts. Vraiment pratiques avec un téléphone portable. Merci !
Quant à la « ville », il faudra d’abord qu’il prouve que sa maquette est capable de rejoindre l’espace donc à plus de 100 km, ce qui n’est pas gagné pour les prochaines années vu l’accouchement en douleur des « 20 m ».
Pour autant ça va bien servir la NASA qui va pouvoir justifier son retard pour son retour sur la Lune.